7 ans d'absence et de silence ...
7 ans à apprivoiser le chagrin, à ne plus pleurer en évoquant son prénom, prendre même plaisir à le prononcer ... c'est si rare et il est si beau.
Toutefois chaque naissance, chaque nouveau petit bébé me rappelle ma perte, ces heures douloureuses, ce cauchemar les yeux ouverts...
ce petit être tout fragile, si pâle , si calme , si silencieux ...
Chaque naissance nous renvoie à notre perte, nos souffrances , notre chagrin , bien tapis au fond de nos coeurs ... bien enveloppé dans les années qui passent ... édulcoré par notre bonheur ... relatif. 

Parfois je me surprend à me demander si ma vie est heureuse ? Quelle image je, nous, renvoyons aux autres ? 
Après tout, nous avons 5 enfants en bonne santé ... nous n'avons jamais connu de difficulté à avoir des enfants .. certains se sont même un peu imposés au programme ... nous ne connaissons pas ces heures de doutes, de déchirement , de tristesse... face à l 'incapacité à donner la vie, ni les difficulté de s'occuper d'un enfant différent ou malade...
Nous avons une jolie maison avec un beau jardin ... et plein de travaux encore .. mais un toit confortable sur nos têtes.
Nous sommes en bonne santé ... 
Nous sommes souriants ( enfin la plupart du temps), on profite de la vie et de ceux qui nous entourent. 

Bref de l'extérieur on va bien, on a tout pour nous ...enfin ... il manque juste un enfant à notre table ! Mais de l'exterieur est ce que cela se voit ... 

Parfois on me demande si notre foi nous a aidé à surmonter notre peine ...
Sincèrement je ne sais pas .. il est difficile d'admettre que le Seigneur nous ai fait vivre cette tragédie ... pourquoi nous ?
Mes connaissances chrétiennes me disent que le Seigneur ne puni pas ... c'est le cours de la vie tout simplement ... 
Ma foi me permet juste de me consoler en me disant qu'un jour on se retrouvera, qu'en attendant il est dans les bras de sa Tante Anais et qu'il nous protège, qu'il veille sur nous.
C'est cela sa mission .. même si elle est difficile à accepter ...
notre foi nous permet peut être de plus facilement la respecter. 

On m'a eu dit " Dieu envoie les épreuves que l'on peut supporter" ... Cette remarque je l'accepte difficilement!
En quoi sommes nous plus capable que d'autre d'accepter de voir mourir notre enfant ?
En quoi étaient ils plus capables de l'accompagner si dignement pendant 7 ans de sa vie d'enfant malade ?
En quoi était il plus fort pour vivre si jeune le veuvage ?
En quoi étaient ils plus forts pour être si jeunes privés de la douceur des câlins de leur maman? 
En quoi est elle plus forte pour supporter les douleurs de sa maladie ? 

On n'est pas plus fort les uns, les autres ...
Pour se relever il faut peut être un jour accepter que l'on n'y peut rien mais que la vie est plus forte et que malgré le chagrin, malgré les douleurs, malgré l'absence .. la vie mérite d'être vécue pour tout ce qu'elle nous offre. 
Que malgré tout on se doit de vivre notre vie à 100 voire 200% pour tout ceux qui n'ont pas cette chance, pour lui , pour elle, pour eux qui nous manquent chaque jour ... que se lamenter et vivre dans les regrets ne le ramenera pas , ne changera pas le cours des choses ... 
Que pour notre entourage on doit avancer ... car ils sont là, ils ont encore plus toute la vie devant eux. 
Et que même si la vie n'est plus aussi rose, elle mérite qu'on la chérisse.... 

HB mon petit Lysandre 

Capture